RechercherRechercher  AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
La flore

 ::  :: Everything you need :: Annexes

ఏమ్పెరెఉర సుమ్ప్రెమె
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ఏమ్పెరెఉర సుమ్ప్రెమె

IDENTITY CARD
Je suis en ville depuis le : 21/07/2014 Nombre de messages : 172 On me connait sous le pseudo : Sunrise J'ai utilisé des images de : Sunrise
J'occupe le poste de : Empereur suprême, ça se voit pas ? BLA BLA BLA
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Ven 25 Juil - 18:58

La flore


Important


Il n’y a pas de saisons sur la planète Hallanka, et donc peu importe le pays ou la saison sur Terre, les espèces aliennes ne voit jamais leurs feuilles tomber, et les fruitiers donnent souvent par cycle de 3 mois environs. Elles ne craignent ni le froid ni les grandes chaleurs, et sont particulièrement robustes. Elles prolifèrent donc sans peine, au détriment des espèces Terrestres qui s'amoindrissent, ou son forcé à évoluer (surtout avec le changement d'atmosphère).


Veyïa-Växt

Type : Arbre
Quantité (Australie) : Des milliers
Zone : Sans limite

Description : Cet arbre est l’un des plus sacrés de la culture Serrakins. Il est très présent sur leur planète, et est devenu majoritaire sur Terre. Immense, serein, le Veyïa-Växt semble vouloir toucher le ciel tant il est grand, et ses branches étendues. Son tronc est d’un vert très foncé tandis que ses branche son plus claires. Ses feuilles, très rondes, sont quand à elles presque blanches et l’on croirait voir dans ses veinures très visible, la sèche dorée circuler avec vigueur. Magnifique et imposant, il devient féerique la nuit car sa phosphorescente est la plus forte et la plus pure de toutes les espèces. Il attire souvent les Kërkims qui se régénèrent à son contact. Il est aussi majestueux qu’utile, car c’est grâce à lui que la Terre est aujourd’hui débarrassée de sa pollution de l’air : il a en effet la faculté de capter l’air, et de filtrer cette dernier pour la rejeter intacte.

A savoir : Ses feuilles, son écorce, sa sèvre sont de très bon détoxifiants. Ils permettent aussi, celons les préparations, de guérir les fièvres et les toux, de soulager les maux divers et de désinfecter les grosses plaies. C’est aussi un très bon anti-inflammatoire quand on le mélange à de la Majhna.


Försök :

Type : Arbre
Quantité (Australie) : Des milliers
Zone : Forêts et jungles

Description : Son tronc est plus fin que les autres arbres, mais il est très présent dans les forêts puisqu’il se sert des branches des plus grands que lui pour grimper et s’étendre. Il s’entremêle donc aux autres arbres sans les étouffer, le rendant omniprésent. On a même parfois du mal à les dissocier les uns des autres dans les zones les plus prolifiques. Son tronc est brun clair (mais les très jeunes branches sont souvent d’un rouge très foncé), ses feuilles très légères prennent des formes différentes au grès de leurs fantaisies. Elles varient du violet à l’orange. C’est un arbre fruitier, qui donne tous les 90 jours environs de gros fruits pourpres, moirés peu sucrés mais très savoureux. Le noyau rond ne pèse absolument rien, et peuvent être de toutes les couleurs, si bien que les enfants Serrakins apprécient d’en faire des bijoux.

A savoir : En réduisant son écorce en poudre pour en faire ensuite une pâte, on obtient un très bon remède contre les brûlures les plus importantes. En revanche, sa sève est très toxique pour les Humains et s’ils l’ingèrent en grande quantité, elle peut s’avérer mortelle.  

Girişim-äta :

Type : Plantes carnivores
Quantité (Environs de Perth) : Une cinquantaine
Zone : Jungle

Description : La Girişim est une plante étonnante, car elle est considérée comme un vrai danger. De part ses capacités de camouflage (elle change de couleurs à volonté) qu’elle active quand elle chasse, il est pratiquement impossible de la distinguer dans son environnement. Autrement, c’est une plante très grande et imposante donc... visible. Solidement posé sur un arbuste aux feuilles grises-fumé, ses tiges épaisses son elles, couleur pétrole et des épines rouges les parsèment. En haut de la tige c’est une immense fleur bleu nuit (avec quelques pétales orange qui tranchent vivement avec le sombre majoritaire) qui trône fièrement. Une fois en activité, la tiges se plie souplement afin que les pétales (d’une rigidité impressionnante) s’ouvrent telle une bouche béante contre le sol. Puis elle attend que sa victime entre d’elle même sans la voir. Une fois la proie à l’intérieur elle secrètent un sérum paralysant et des piquants se referment cruellement pour la déchiqueter et la digérer. Elle peu mesurer jusqu’à 6 mètres, ce qui signifie que les animaux comme les humains deviennent ses proies.

A savoir : Lorsqu’elle n’est pas en activité, il est très facile de l’approcher et de lui enlever quelques épines, qui une fois broyés peu devenir un hallucinogène extrêmement puissant. Les Serakins en consomment une fois par an à leur anniversaire car c’est considéré comme purifiant, et nécessaire pour expulser les mauvaises résidus corporels comme mentaux. Les Humains y sont plus sensibles, et ceux qui se sont fait piqués ont certainement passé les pires heures de leur vie.


Kastabërt :

Type : Plante aquatique
Quantité : Multiple
Zone : Eau douce et vive (rivières, torrents, cascades…)

Description : Cette plante ne poussent que dans les eaux claires, mais très vives. Ainsi, on ne la trouvera jamais dans un lac ou une rivière avec peu de courant. Elle a une force et une robustesse incroyable et s’accroche même sous les torrents les plus puissants, au fond sablonneux. Elle parait pourtant faible, tant ses branchages sont fins. Quant à ses feuilles elles sont très grosses, de couleurs pourpre, longues de parfois 4 mètres et d’une solidité à toute épreuve. C’est une plante totalement inoffensive, qui protège souvent les abords ou les fonds des endroits où elle s’implante et évite que les eaux rongent la terre et agrandissent leur lit. Elles ont la particularité de ne pas pousser à plusieurs dans un même secteur, comme si elles respectaient un territoire précis pour ne pas se gêner les unes les autres.

A savoir : Elle produit des fruits en permanence, des grappes aux fruits blancs cassés à la forme variés (avec les courants, ils ne se forment jamais parfaitement) de la taille des pommes. La chaire est quant à elle très rose et gélatineuse. Leurs gouts est très prononcés et acides, mais lorsqu’on les coupes une heure avant de les déguster, le fruit devient plus doux et donc, très gouteux. Les Humains le comparent parfois à du melon.


Bâbkaj-Mära :

Type : Arbre
Quantité (Territoire Australien) : Des milliers
Zone : Humide (près des cours d'eaux, ou jungle)

Description : Arbre à très grande envergure, le Bâbkaj-Mära ressemble vraiment à un immense arbuste mais c'est réellement un arbre au tronc très épais (dissimulé par ses feuilles et donc rarement visible) et aux allures tressées. D'aspect, on le croirait cousin avec la végétation que l'on peu trouver dans les jungle tropicales. Il pousse en harmonie avec les autres arbres, mais ne les dépassent jamais, si bien que lorsque son arbre voisin meure, il s'assèche et meure à son tour. Terriblement dense, un seul Bâbkaj-Mära prend énormément de place tant il est développer en hauteur, comme en largeur. Ses longues feuilles très épaisses et crénelés semblent jumelles des palmiers. La couleur osille entre le bleu et le vert celons la luminosité ou la température. C'est le végétal qui prend le plus de place et donne ses allures de jungle à l'ancienne forêt de Perth. Il a une faible luminescence la nuit, mais l'on voit la sèvre circuler dans les feuilles, avec une surbrillance légèrement verte.

A savoir : L’infusion de ses feuilles, très agréable, est digestive et soulage les troubles gastro-intestinaux mineurs. Son écorce est utile en tisane ou en inhalation, pour prévenir ou soulager les affections respiratoires, rhumes et bronchites etc...


Majhnöa :

Type : Algue
Quantité : Infinie
Zone : Eau douce et salée

Description : Cette algue, on la retrouve dans chaque lac, source, petits ou grands cours d'eau et la même variété se trouve dans la mer. C'est elle qui a, petit à petit, exterminée la pollution et les déchets des eaux. Dans l'eau douce, la Majhna est vive, fine, longue d'une 10ène de centimètres et d'un bleu presque translucide si bien qu'elle s'ajoute aux reflets et est presque invisible. Pourtant, elle est présente absolument partout ! A l'inverse, dans la mer on la voit très bien. Elle est plus épaisse, et plus courte. Elle s'amasse sur les rochers, tapissent les grands fond marin qui ne sont pas dénudés par les marées et ne se décroche jamais. Dans cette eaux si, les couleurs varient celons la température : blanche pour les eaux les plus chaudes, puis, à mesure que la température descend, les teintes passent du bleu canard à l'indigo, pour finir presque noir en Arctique. Inutile de préciser que comme toutes les espèces Serrakins, les variétés de Majhna son toutes très phosphorescentes et donne aux eaux nocturnes des teintes et des lumières extraordinaires.

A savoir : Le thé Majhda d'eau douce cueillit en pleine phosphorescence, et sécher plusieurs jours a des propriétés antimicrobiennes. Appliquée en compresse, la feuille de chou est désinfectante, cicatrisante, tonifiante et calmante. Elle soulage les douleurs articulaires (arthrose, entorses…). La Majhda d'eau salée consommée crue est un bon anti-fatigue, et diurétiques.


Torkïa :

Type : Mousse
Quantité : Infinie
Zone : Lieux sombres

Description : On la trouve uniquement dans les zones Humides telles que les jungles, les sous bois (parfois même les caves), ou à proximité des étangs et cours d'eaux. Elle est très épaisse, et d'une douceur très attirante. Visuellement, elle ne diffère par beaucoup des mousses des bois Terrestre excepté évidemment sa couleur variant du lie de vin à l'aubergine celons la lumière, qu'elle supporte d'ailleurs très peu. Elle évolue donc dans la pénombre, s'accroche à la tête, au roche, mais très peu aux arbres ou du moins, juste les 20 premiers centimètres des troncs. C'est l'une des espèces les moins phosphorescente, car n'aimant pas la lumière elle en produit peu, ce qui donne parfois une douce ambiance tamisée aux endroits où elle prolifère. La Torkïa possède un mécanisme de défense étonnant, quand on l'approche elle se durcie comme de la pierre et l'on peu marcher dessus sans l'abimer. Pour la récolter, il faut donc y aller très fort et muni d'outil adéquate.

A savoir : Elle est douée de vertus hémostatiques puissantes, c’est-à-dire qu’elle est capable d’arrêter ou de ralentir les hémorragies, tant en interne qu’en externe.
En externe (lotion, macérât, cataplasme), elle est exceptionnelle : hydratante, calmante, cicatrisante, antiseptique, elle convient à toutes les peaux, même les plus fragiles.


Shkola :

Type : Mousse
Quantité : Infinie
Zone : Variable

Description : Comme sa cousine la Torkïa, la Shkola à une texture moelleuse et épaisse, douce au touché. Mais elle ne se durcie pas à l'approche d'une potentielle présence. Elle est aussi bien plus envahissante car elle ne craint pas la lumière et même, supporte les grandes chaleurs. Elle peu recouvrir aussi bien la roche que les arbres, mais n’étouffe pas ces derniers. Au contraire, elle débarrasse les végétaux de leurs parasites. On la retrouve partout où elle peu grimper sur un arbre ou un mur et si on ne la chasse pas un minimum de nos jardins elle peu tout envahir en quelques mois. Elle n’envahis cependant pas les herbes et pelouses, car elle n'apprécie pas vraiment le contact avec la terre. Elle est d'une couleur bleu quasi-éléctrique, et est très phosphorescente la nuit.

A savoir : Très bonne pour la prévention des maladies cardiovasculaires. Appliqué directement sur la peau, son suc est hydratant, adoucissant, cicatrisant, anti-inflammatoire, assainissant, antibactérien. Il calme les irritations cutanées et favorise la cicatrisation des petites blessures.


Vështirë :

Type : Plante
Quantité (Territoire Australien) : Innombrable
Zone : Jungle et bord des villes

Description : L'une des plantes les plus étranges et impressionnantes que les Serrakins ont importée, et qui sincèrement, subjuguent les Humains. Pourtant, elle ne mesure que 2 mètres grand maximum et reste visible aussi bien en pleine nature qu'aux abords des villes ou dans les jardins. La Vështirë est une sorte d'anémone, mais de terre. Elle en a exactement le même aspect mais reste un végétal. Elle peu ressembler à un pompon, ou avoir des sortes de tentacules, elle semble toujours animé d'un mouvement très aquatique et se rétracte au contacte d'une créature vivante (avec un bruit amusant, comme celui d'un carillon en bois). Il est cependant possible de se faire toucher par elle lorsque vous rester suffisamment immobile pour qu'elle se redéploie sans crainte. C'est plante étonnante on un pouvoir clairement apaisant, mais est aussi la source de nombreux jeux pour les enfants. Elle est cependant très robuste, comme toutes les plantes Serrakins. Elles peuvent être de toutes les couleurs, sans aucunes limites de fantaisie. Quand à sa phosphorescence, elle est très vive en couleur elle aussi et confère à la nature ou aux jardins des lumières subjuguantes. Elle produit des baies très sucrés, qui ressemble trait pour trait à des gojis. Elles poussent proche du sol.

A savoir : En bain, les baies soulagent fatigue et douleurs et stimule la circulation. Elles ont aussi des propriétés moussantes et lavantes. Par contre, les feuilles du Vëchtirë sont allergènes et donnent des plaques qui démangent jusqu'au sang.


Valgyti-Näktis :

Type : Plante (venimeuse)
Quantité (Territoire Australien) : Innombrable
Zone : Jungle

Description : Ne poussant que dans les endroits protégés de la végétation, il est parfois très difficile de l'atteindre. Autrement dit, c'est une plante solitaire qui aime la tranquillité des zone sauvage et très peu fréquenté. Une Valgyti-Näktis peu mesurer jusqu'à 10 mètres. Elle a un aspect très fantastique car ses tiges vertes émeraude forment des spirales et s'enroulent, se déroule au grès de ses fantaisies. Elle arbore des fleurs d'une grande délicatesse, aux pétales très longues, souple et qui peuvent faire jusqu'à 13 centimètres. Elles sont blanches immaculés ou strillés de bleu. Y pousse également des baies grosses comme des balles de golf, qui comportent tant de reflets qu'on la croirait transparente et remplit d'un liquide rouge vif.  D'aspect, elle a l'air douce et propice à la cueillette mais ce n'est pas le cas car il s'agit de la plante la plus nocive qui soit. Il est presque impossible de l'approcher sans se couvrir le nez car ses secrétions donne une impression de brulure dans les voies respiratoires.

A savoir : Il n'y a que les extrémités de ses feuilles (une fois séchées) qui son médicinal : utile en cas de stress, angoisses, insomnies ou dépression, ses infusions sont recommandées aux hypertendus. Autrement, c'est une vraie plante toxique, et chaque partie d'elle sécrète des substances aux effets différant, allant de simple vapeur irritante, au poison quasi-mortel pour les Serrakins, d'avantage pour les Humains.


Autres fruits :
Oriás : Énorme fruit de la taille d'une pastèque et de même point, elle est aussi gorgée d'eau. Mais à l'intérieur se sont des milliers de petites granules acidulés et délicieuse, un peu comme de la grenade. Attention, en abuser donne des maux d'estomacs.
Gzaläfu : Très consistant, il ressemble trait pour trait à une banane, mais d'une couleur plus clair. Son goût également, car ce fruit est moins pâteux, et donne même une sensation de fraicheur très agréable.
Linäamel : Petites baies bleues ou violines venant d'un arbuste poussant au ras du sol ou sur une surface rocheuse. Leurs jus est ultra-vitaminés et elles sont aussi petites que bourratives.


Légumes :
Labuïo :Grande courge à l'aspect et à la dureté d'un tronc d'arbre mais qui devient très moelleuse une fois cuite. Côté goût, elle est peu salé, douce, et ressemble un peu à de la pomme de terre crémeuse.
Sárgarépa : Racine comestible poussant sous et sur les troncs, ayant un étrange goût de bouillon de volaille.
Törzs : Légume poussant sur un arbuste. Il est rond, orange, et fait penser à un fruit (visuellement). Il fibreux, avec un certain petit goût de noisette et de navet.
Minell : Il se mange uniquement cru, car cuit il dégage une odeur si désagréable qu'il en est immangeable. Il est tout vert, avec des rayures jaunes et garde ce même aspect une fois épluché. Il a un goût proche d'un chou cuit et poivré.
Férfi : Bulbe aux grandes feuilles bleues. Prolifique, il s’apparente à de la mauvaise herbe. Semblable à de la salade, au goût piquant et à la texture très ferme.


Recensement des espèces Terrestres, Australie :
Eucalyptus : Ils peuplent encore l'Australie en nombres. Leurs troncs semblent peints d'orange ou de vert, leurs feuilles figées dans les teintes des automnes Européens.
Acacias : Il semble encore plus à l'aise depuis le changement d’atmosphère. Ces arbres peuvent faire jusqu'à 30 mètres de hauteurs et leurs feuilles tirent à présent sur le bleu acier. Son tronc est plus foncé, mais ses fleurs de mimosa toujours aussi jaunes et cotonneuses.
Solanum laciniatum : Elle a bien grandit, et maintenant c'est une immense plante qui grimpe aux troncs des arbres. Ses fleurs violettes peuvent faire 60 cm de diamètres et font une bonne décoction contre les infections des plaies et les rhumatismes.

© Superno√A ; pour Age of Truth
Revenir en haut Aller en bas
 

La flore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» AN EXCLUSIVE INTERVIEW WITH MARIE FLORE LINDOR-LATORTUE
» V. Flore d'Autremonde
» (Gem&Joa) ⊡ Faune VS Flore ⊡
» LES FLEURS et LA FLORE des TOURBIERES de l’ARREE
» Géographie (cartes, climat, faune et flore...) originelle (avant Vraorg)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Age of Truth ::  :: Everything you need :: Annexes-

Avalon & Astrid

Félicitation à nos deux franfrelins élus membre du mois de mars pour leur implication et leur bonne humeur sur le Forum !