RechercherRechercher  AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
❖ let me help you. ➢ ryan jackson

 :: Downtown :: Perth Underground

Invité
Invité

IDENTITY CARD
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Sam 6 Sep - 22:50



Let me help you
siouxsie & the banshees - cities in dust

Aujourd'hui, ce fut une journée comme les autres, plutôt tranquille, mais considérer comme pleine de rebondissements avec les patients que je reçu. Des blessés pour la plupart outre quelques humains asservis malades. Les Humains... Dès que j'avais l'occasion d'en soigner un, je ne pouvais m'empêcher d'être plus respectueux avec eux que les Serrakins. Je ne comprenais pas la rancœur des miens envers ces mortels, lorsque l'on voit que certaines de ces créatures avaient tout bonnement accepté leurs conditions sans rechigner. Certains nous comprenaient, alors pourquoi pas tout les autres ? J'étais persuadé que l'on pouvait cohabiter, j'en mettais ma main à couper. Surtout avec la discussion que j'eus avec l'une de mes patientes humaines, la plus douce d'entre elles. Il fallait absolument que je rencontre un rebelle. Il fallait que je tente le tout pour le tout. Oui, il le fallait. Aujourd'hui même, j'étais tout excité à l'idée de quitter la ville de Perth pour m'aventurer dans la nature, mais encore faudrait-il que j'ai un moment pour le faire... Non pas que je recevais des personnes malades vingt quatre heures sur vingt quatre, mais je devais, malgré le peu de monde ayant besoin de mes services, faire acte de présence... Et si un Serrakin venait à remarquer mon absence, on viendrait le signaler, au moins pour savoir si mon absence était à cause de quelque chose de grave. Alors bien souvent, comme aujourd'hui, je m'étais tout bonnement abstenu de quitter mon cabinet pour l'aventure, avant de rentrer quotidiennement tard le soir pour retrouver ma magnifique demeure. Je reprenais toujours le même chemin, celui du Perth Underground, un superbe raccourcis bien qu'il est déconseillé d'y trainer. Moi qui n'eus jamais de problème depuis des années, je pensais sûrement pas à tomber sur des mauvaises personnes ce soir là. D'ailleurs l'endroit semblait silencieux, outre quelques pas qui faisaient entendre... Je pensais que c'était les miens qui résonnaient dans l'allée. Que je me trouvais bel et bien seul, mais j'aperçue une ombre qui se démarqua et dont je n'eus pas besoin de faire de grands efforts pour le reconnaître...


Un humain se faisant passer pour un asservis et qui pourtant, adopte malgré tout un caractère peu commun aux Hommes qui ont accepté de se soumettre à nous. Il fut alors facile pour moi de supposer qu'il n'est autre qu'un rebelle, un infiltré... Qui ce soir, semblait prendre le chemin pour se rendre chez lui. Je m'étais stoppé net avant d'aller me cacher dans l'ombre, frôlant les murs et hésitant à faire demi-tour. Mon vœu le plus cher serait de le suivre là, maintenant et rejoindre son clan caché pour leur faire passer un message, celui que je ne désirais pas leur faire du mal, mais que je voulais les aider. Que je voulais les comprendre dans leur véritable nature et non dans celui d'un légume. Mais était-ce si judicieux que cela à cette heure ? Et malgré toute les nombreuses fois où l'on pu avoir une discussion, cela ne voulait pas pour autant affirmer qu'il me considérait en ami, non. Plutôt comme la race à exterminer. Néanmoins, je fis taire mes peurs en cet instant, laissant plutôt la curiosité m'envahir et continuant à essayer de le suivre à pas de chat. Restant sur mes gardes dès qu'il faisait un geste comme s'il m'eut remarqué. Mon cœur battait à vive allure dès que je le voyais s'arrêter... Mais je ne cessais de me ressaisir, me murmurant parfois à moi-même.


« Allez... Ne t'inquiète pas... Tout va bien se passer... Il est gentil... »


Encore un pas de plus... Et puis un autre... Je m'approchais de lui avec facilité. Je cru alors que cet approche était plus facile que je ne l'aurais cru, supposant alors que peut être est-ce les ombres dans lesquels je me fondais qui devait joue en ma faveur. Enfin, j'allais pouvoir sans doute réaliser mes rêves les plus fous...



Dernière édition par Pendulum le Dim 21 Sep - 10:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

IDENTITY CARD
Je suis né le : 26/04/1994 Je suis en ville depuis le : 26/07/2014 Nombre de messages : 281 On me connait sous le pseudo : Sunrise. Je porte l'avatar de : Dave SEKSY Annable. DC : Mickaëla Osborne J'ai utilisé des images de : 12-memories
J'occupe le poste de : Infiltré dans la ville de Perth. Actuellement, je suis : Célibataire.
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Dim 7 Sep - 18:37

let me help you

Le jour laissait lentement place à la nuit. Depuis une semaine, Ryan était revenu en ville, laissant sa famille dans le but d'être au courant des agissements des Serrakins. Il n'avait eut aucun mal à revenir en ville et à retrouver son bloc. C'était affolant comme il pouvait bien détester ces cubes de béton destinés aux humains asservis alors que les Serrakins eux se prélassaient paisiblement dans leurs belles maisons. Preuve que cette espèce avait relégué l'espèce humaine au rang de simple serviteur, ne pouvant s'exprimer sur ses goûts ou envies.

Après une journée plutôt chargée, Ryan prit le chemin de retour pour rentrer à son appartement. La fatigue se faisait ressentir tandis que les effets de la caféine se dissipaient. C'était un des avantages à vivre en ville il fallait l'avouer, le café, les vêtements, toutes ces ressources que l'on qualifiait de rares à l'extérieur étaient tout bonnement banales ici. Quand il marchait dans les rues, Ryan se sentait bien, comme si toute cette histoire d'invasion n'avait jamais eut lieu. Mais la raison le rattrapait vite. Un véhicule volant passa au dessus de lui, inondant la rue de lumière avant de tourner au prochain carrefour dans un silence paisible. Il n'y avait plus de voitures pour déranger la quiétudes des rues, plus de scooters pour menacer de vous percuter. Ce qui rendait les quartiers silencieux, à un tel point que Ryan préférait utiliser les anciens métros plutôt que de marcher à découvert. & puis, l'avantage des souterrains étaient qu'ils offraient un bon raccourcis pour arriver aux blocs.

On dit souvent que ceux-ci sont dangereux, qu'il ne fait pas bon d'y trainer la nuit. A vrai dire, c'est surtout les Serrakins qui craignaient de se faire attaquer par des groupes d'humains cachés dans les souterrains. Même après des fouilles minutieuses de la part des autorités afin d'assurer la sécurité, très peu se résignaient à prendre ces chemins là. Le jeune homme n'avait jamais connu de problèmes à ce jour et continuait donc d’emprunter les sous terrains afin de se rendre là où il avait envie. Ici régnait une ambiance encore plus calme qu'à la surface, les bruits de pas résonnant sur les murs vous indiquaient si vous étiez seul ou non. Les faibles lumières qui subsistaient ci et là apportaient le peu de luminosité dont une personne avait besoin pour se diriger. Ryan, perdu dans ses pensés ne se rendit pas tout de suite compte qu'il n'était pas seul dans ces souterrains ce soir là. Quand il senti qu'une personne le suivait, il emprunta alors un chemin incohérent pour confirmer ou non ses craintes. Au bout de quelques minutes, il était toujours suivit et se mit donc à élaborer un plan. Si la milice avait découvert sa raison en ville, cela ferait déjà longtemps qu'il serait mort. Il supposa alors un humain désirant lui parler ou d'un voleur, sinon une groupie. On peut tout imaginer ici.

Il continua à marcher encore un peu et lorsqu'il passa dans une zone d'ombre, il en profita pour se coller à un mur perpendiculaire aux voies, de telle sorte que personne ne pouvait le voir. Il se pencha alors afin d’attraper le couteau qu'il cachait dans ses chaussures et dont il ne se séparait jamais. Armé, Ryan se concentra afin de réguler sa respiration dans le but d'entendre les bruits de pas de l'inconnu qui se rapprochait dangereusement de lui. Qui que cela pouvait être, ce soir il allait sûrement avoir la peur de sa vie. Au moment où la personne passa devant lui, Ryan l'attrapa par l'épaule et le retourna afin de le plaquer contre le mur. Sous l'adrénaline, ses mouvements devinrent à la fois fluides et précis. Il vint placer son couteau sous la gorge de l'homme et garda sa main sur son épaule afin de l'empêcher de bouger. A en juger par sa corpulence, la personne lui faisant face n'était sûrement pas un voleur, il n'avait pas la carrure pour. Ryan adopta un ton menaçant et releva la tête quand il s'adressa à l'inconnu dont il ne pouvait pas bien discerner les traits dans le noir.

- Un seul mouvement et je vous tranche la gorge.

Il fixa l'homme devant lui dans les yeux. Ils faisaient tout deux à peu près la même taille. Ryan s'habituait peu à peu à l'obscurité du sous sol et discernait de mieux en mieux les traits de l'inconnu, qui s'avérait ne pas être si inconnu que ça. Le jeune homme l'avait déjà vue quelque part, il en était certain, mais sur le moment impossible de mettre le doigt dessus. Il prit une profonde inspiration avant d'ajouter.

- Pourquoi vous me suivez ? Qu'est ce que vous me voulez ?

Il se tenait prêt, sur ses gardes mais relâcha légèrement sa prise sur l'homme qui lui faisait face pour lui indiquer qu'il pouvait lui répondre. Sur le moment, Ryan n'avait strictement aucune idée de ses motivations.
© fiche créée par ell







And you thought the lions were bad, well they tried to kill my brothers, and for every king that died, oh they would crown another. And it's harder than you think telling dreams from one another, and you thought the lions were bad.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

IDENTITY CARD
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Dim 21 Sep - 11:09



Let me help you
siouxsie & the banshees - cities in dust

Je ne cessais ma marche, gardant toujours mes yeux à la couleur métallique rivés sur l'individu se trouvant devant moi, marchant sans jamais me remarquer. Cela provoqua un petit rire amusé chez moi. Je n'avais pas l'habitude de jouer les espions ou tout ces choses attribuées aux personnes plus endurante que je ne pouvais l'être, comparable à une brindille menaçant de se briser si on venait à m'écraser. Jamais je n'ai désiré me lancer dans une carrière concernant l'autorité que je considère comme bien trop violent et effrayant, même si le but était seulement de protéger la populace, un véritable travail de héros... Mais mon métier aussi fait plus ou moins que je le suis également, sauvant des vies à chaque instants. Un job qui ne m'aidera sans doute pas ce soir, ou du moins, je ne l'espérais pas car, s'il y a bien une personne qui risquerait de se blesser ce soir, ça serait moi ! A moins que mon matériel chirurgical pouvait m'aider à me défendre ? ...Je pense que je serais incapable de lever la main sur cet homme et essayer de le blesser. Non, mon but était tout autre et je comptais bien rester dans cette voie. Faire du mal à cet homme sous prétexte qu'il était humain, c'était tout simplement stupide et cela faisait loin de moi partie de mes pensées. Je ne voulais pas faire la même erreur que les autres Serrakins et détruire Həÿat autant que les deux espèces ne l'avait faite. Et pour cela, je n'avais qu'une seule réponse, la cohabitation... J'y croyais réellement alors que je me rapprochais peu à peu de la créature, jusqu'à ce qu'elle ne vienne à disparaître dans l'ombre... Je m'arrêtais lorsque j'eus passé le chemin, donnant des coups d'oeil à gauche et à droite, mais je fus rapidement arrêté lorsqu'on m'attrapa et on me plaqua contre le mur. Moi qui pensait avoir passé inaperçu, je m'étais durement trompé. L'homme n'avait attendu le bon moment pour me tendre un piège et me plaquer contre le mur puis de placer une lame que je pus distinctement imaginer en la voyant reluire doucement grâce à la faible lumière des lieux. Je m'étais figé net, totalement paniqué en imaginant comment la suite pouvait s'écrire. Il pouvait me tuer, là maintenant. Est-ce que les Serrakins disaient vrai ? Qu'ils tuaient tout être vivant sans la moindre vergogne ? Que c'était simplement purement leur faute si les Serrakins avaient prit la décision de les détruire à leur tour pour préserver la Nature et la Vie ? Totalement terrifié, il m'était totalement impossible de contenir mes sentiments, les tremblements de mes membres mais aussi mes gémissements plaintifs. Je plissais les yeux, comme pour attendre le jugement de sa sentence sur ma pauvre âme et se dire que cela passerait vite. Que peut être en apercevant point l'arme m'égorger avant de laisser mon hémoglobine violet se répandre sur le sol, cela me soulagera... Comme lorsque l'on doit avoir une petite piqûre et que l'aiguille nous effraie. Néanmoins, les choses semblaient se présenter un peu trop long. Qu'est ce qu'il attendait donc ? Aimait-il lire la peur sur mon visage ? Entendre mes plaintes ? Voir que finalement, nous pouvions à notre tour jouer les esclaves dociles pour leur services malsains ? Je regrettais vraiment de m'être aventuré de la sorte à présent. Je percevais à présent cet acte comme quelque chose de tellement stupide et insensé... Maintenant, j'allais en payer le prix...


Je finis néanmoins pas rouvrir les yeux lorsqu'il me menaça, plantant mes prunelles grises dans les siennes comme en signe de courage, que je ne baissais pas pour autant les bras mêmes si cette mascarade était peine perdue et que l'on pouvait clairement voir que j'étais totalement figé par l'angoisse. Angoissé à l'idée de ne plus vraiment reconnaître cet homme qui me dévisageait à présent sans la moindre émotion. Lui qui me paraissait si gentil autrefois... Oui, je savais qu'il jouait bien un jeu mais... A ce point ? Tout ces humains jouaient-ils les gentils alors qu'en réalité ils cachent une part d'ombre horrible ? Non, certains d'entre eux devaient bien nous apprécier quand même... Peut être... Peut être qu'il ne me ferait pas de mal si je me présentais... Aussi, je lançais sur un ton amical après qu'il m'est demandé la raison du pourquoi je le suivais...


« ...Hey ! Mais.. C'est moi... Pendulum... »


J'attendis un instant, afin de voir sa réaction. Peut être qu'il retirerait sa lame au moins lorsqu'il me reconnaîtra. Mais quel ami suivrait une autre personne dans l'ombre sans jamais l'appeler ? Non, inutile de tourner autour du pot pour essayer de se sauver, il avait dû de suite comprendre, dès qu'il avait sentit ma présence derrière lui, que mon intention était tout autre. Surtout de la part d'un Serrakin qui suit un humain... Mais comment lui faire comprendre que je désirais simplement l'aider dans sa révolution ? Lui et ses copains ? Un Serrakin qui a la belle vie, ça serait une première... Mais n'y a-t-il pas des humains qui ont accepté de se ranger à notre côté ? En croyant bien évidemment qu'ils ne jouent pas la comédie, bien sûr ! Je ravalais ma salive. Un acte atrocement douloureux tandis que je sentis un instant ma gorge entrer en contact avec le couteau. Finalement, j'éclatais en sanglot... J'étais agité par la confusion et l'affolement à l'idée qu'il ne vienne m'arracher la vie en acceptant pas la réalité.


« Je... Je sais ce que tu es... mais pitié... p..pitié... Me fais pas de mal... »


Je m'arrêtais et plissais de nouveau les yeux. Dans cette position inconfortable, je me mouvais légèrement et je repris à nouveau...


« Je t'ai suivis pour... Pour venir avec toi... Aller à la rencontre des humains libres... Et vous aider... Pour que vous puissiez vous intégrer... Et... Que l'on vive ensemble... »

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

IDENTITY CARD
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Revenir en haut Aller en bas
 

❖ let me help you. ➢ ryan jackson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bryan Ryan
» Michael Jackson est mort...
» Jesse Jackson Says U.S. Should Help Haiti
» Percy Jackson RPG (Réponse au partenariat)
» M. Eddy-Jackson Alexis proteste contre le partenariat entre l’AJH et la MINUSTAH

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Age of Truth :: Downtown :: Perth Underground-

Avalon & Astrid

Félicitation à nos deux franfrelins élus membre du mois de mars pour leur implication et leur bonne humeur sur le Forum !